Requin Roll No.2, page 18 + 19



TRIVIA:

  • Encore un extrait de Tant qu’à rien dire… , vieux projet de recueil de textes illustrés, recyclé dans Requin Roll. 
  • Deux ans plus tôt, une des copies de mon recueil original que j’avais envoyé à une maison d’édition m’a été retournée avec leur lettre de refus.  En refeuilletant le manuscrit, j’ai constaté que leur lecteur/correcteur avait corrigé les fautes au stylo rouge.  C’est le problème quand on écrit un gag qui se base sur les fautes d’orthographe: Il faut lire jusqu’au bout avant de comprendre que c’était voulu.
  • En 1991, j’ai eu une courte relation avec une fille nommée Christine, qui me répétera très souvent à quel point j’avais le don de lui faire honte en public.  Voilà pourquoi j’ai donné son nom et son look à la fille.
Advertisements

A propos Steve Requin

Auteur, blogueur, illustrateur, philosophe amateur et concierge de profession.
Cet article a été publié dans Requin Roll. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s