Une semaine et demie de Konar (4)

Un jour, le rédacteur-en-chef nous annonce qu’il planifie faire un Safarir Spécial Manga. Le spécial n’a duré qu’un numéro. Mais pour Konar, la sauce fut étirée pendant cinq mois.

Allez, pour pas vous faire suer, traduction :

CASE 1:
Konar: « Je suis déjà au 3e chapitre de mon guide. »

CASE 2:
Guy: « Aaah! Mais comment on parle? »
Konar: « À l’envers, c’est à dire comme dans les mangas. Cool, eh? »

CASE 3:
Guy: « C’est pas le texte qui se lit à l’envers dans les mangas, abruti. Ce sont les images. »
Konar: « Tu crois? »


Et voilà comment on rend hommage à Dragonballs.

Ce que j’aime de ce dernier strip, c’est qu’il y a trois façons de le lire:
1-2-3
3-2-1
1-2-3-2-1
… et que ces trois façons donnent trois histoires différentes.


Après l’imitation, l’hommage est la plus sincère forme de flatterie. L’image suivante, dans lequel on voit Konar descendre de la Colline Parlementaire est tirée de l’album Maria Dorfinkley et les chats de la Colline du Parlement par Christ Oliver, publié aux éditions Vermillon en 2006

Konar au Gouvernement, hm? Avec ce qu’on a au pouvoir, ça fait quasiment du sens.

Publicités

A propos Steve Requin

Auteur, blogueur, illustrateur, philosophe amateur et concierge de profession.
Cet article a été publié dans Konar, Safarir, Série. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s