Collège Artiztech 2

Aujourd’hui: Un strip, quatre personnages, et une anecdote vécue et gênante. 


Ce qu’il y a de bien avec le format un-strip-par-jour, c’est que je peux me permettre d’être un obsédé textuel.  Ceci dit, ce strip nous introduit à quatre personnages:

Tristan Culay.  Sa petite stature en a fait un garçon mis de côté par son entourage durant son enfance.  Il est donc devenu, par la force des choses, observateur.  Ça lui a permis de comprendre comment fonctionnent les gens et la société.  Ses connaissances lui ont permis de passer maitre dans l’art de la manipulation. 

Soeur Marie-Rose de l’Apocalypse.  Scandalisée de voir que la religion catholique n’a plus sa place dans nos écoles, elle est devenue infirmière, histoire de continuer à y être employée et pouvoir porter au moins une croix, fut-elle rouge.

Madame Fatasse.  Psychiatre dont la fonction à l’école est de s’occuper des cas à problèmes.

Lilith Van Diem.  Personnage un peu plus important, elle aura droit à une fiche de personnage élaborée sous le prochain strip.

Et maintenant, laissez-moi vous raconter une anecdote que je ne peux qu’intituler: Comment le tout premier strip de Collège Artiztech a mis un froid entre mon rédacteur en chef et moi. Ça va comme suit:

C’était sur un forum de BD québécoise. Je ne me souviens plus du sujet, mais je crois que l’on parlait de nos projets de BD personnels. Moi, j’annonce Collège Artiztech, sur lequel je suis en train de travailler. Je décris le personnage du directeur du collège comme étant « Un cave qui ne s’est pas rendu compte que la mode avait changé en 20 ans, voilà pourquoi il est encore habillé et coiffé comme il le faisait lorsqu’il était ado dans les années 80: Parce qu’il croit stupidement que ça lui donne encore l’air jeune. » Personnellement, je ne connaissais personne qui était comme ça. N’empêche que c’était un phénomène que j’avais déjà observé quelquefois.

Ceci dit, pour le directeur, je tenais surtout à m’éloigner le plus possible du cliché que l’on voit trop souvent dans les mangas lorsqu’il s’agit d’une personne dans un poste d’autorité, c’est à dire un monsieur petit, vieux, chauve et obsédé sexuel.  J’ai juste gardé le côté obsédé et j’ai changé le reste.

Bref, je finis mon premier strip, celui que j’ai posté hier, et je le mets sur le forum. Mon rédac-chef, qui est membre du forum, voit ça et commente: « Pas mal! Mais pourquoi est-ce que le directeur est un adolescent? »

Quelques autres membres, qui se souvenaient de ce que j’avais dit au sujet du pourquoi du look du directeur, ont trouvé son commentaire très drôle.   Pour lui répondre, l’un d’eux m’a cité avec ma description du directeur.  Comme ça, tout le monde a pu voir que je considérais que mon rédac-chef était « Un cave qui ne s’est pas rendu compte que la mode avait changé en 20 ans », puisque, comme il l’a démontré sur le forum, « il croit stupidement que [ce look dépassé] lui donne encore l’air jeune. »   Puisque j’avais écrit ça quatre jours avant son commentaire, c’est évident que je n’ai pas écrit ça dans le but de le niaiser lui.  Mais d’un autre côté, à écrire ça sans viser personne, ça voulait aussi dire que je le pensais sincèrement.

Donc: Malaise!

Ce n’est que l’un des nombreux faux pas que j’ai commis tout le long où j’ai fréquenté le milieu.  Celui-là ne sera pas le dernier et surtout pas le pire.

Publicités

A propos Steve Requin

Auteur, blogueur, illustrateur, philosophe amateur et concierge de profession.
Cet article a été publié dans Collège Artiztech, Série. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s