Pessimisme aveuglant

Ce strip et le précédent devaient faire partie d’une série de 16 gags sur le thème La Semaine de Relâche, dans laquelle l’école organisait un voyage organisé à Sunburn Beach.  Seuls ces deux-là furent réalisés.  Il y a deux raisons pour ça.

La première, comme je l’ai déjà expliqué, est à cause que j’ai changé le rating de Collège Artiztech, le faisant passer du 18 ans adulte originalement planifié à 13 ans et plus.  Or, la majorité des gags écrits pour la série sur la plage étaient très sexuels, surtout ceux avec Leilani.

La seconde, c’est qu’à l’époque j’avais commencé depuis quelques semaines une autre série nommée The Eight, mettant en vedette un timide étudiant qui se retrouve en relation forcée avec une jeune vampiresse qui a besoin de lui pour revivre.  Même à l’époque pré-Twilight, ce genre d’histoire avait la cote car The Eight est rapidement devenu beaucoup plus populaire qu’Artiztech.  Je n’ai plus les statistiques exactes, mais au meilleur de mes souvenirs The Eight avait reçu autant de visiteurs en deux mois qu’Artiztech en un an.  J’ai donc laissé tomber Artiztech.  Par conséquent, bien que j’ai encore 120 strips d’écrit, celui d’aujourd’hui est le final de la série.

Et c’est ainsi que prend brusquement fin ce qui fut le premier webcomic hebdomadaire québécois après un an (2002-2003) et 47 strips.  Et à moins qu’un/e autre artiste se montre intéressé/e à continuer la série au dessin, je ne compte pas la reprendre.

Cette tentative d’adapter mon style au goût du jour en y mettant une touche de manga m’a démontré qu’à un iPhone près (rajouté au strip précédent), la série n’a pas du tout vieilli graphiquement en douze ans.  D’où l’importance de créer des styles originaux pour les coiffures et les vêtements, et/ou de rester dans les classiques indémodables.  Sauf si être démodé est le but, comme avec le directeur de l’école.

Ce qui s’en vient sur ce blog BD:

  • La naissance de MensuHell, un long texte qui expliquera aussi pourquoi les sept premiers numéros ainsi que le no.32 sont quasi-impossibles à trouver. 
  • Eau Bénite, le dernier de sa race, qui est une histoire de vampires.
  • Les Huit, version française de la série qui a succédé à Artiztech, et qui se trouve aussi à être un prequel de Eau Bénite.
Advertisements

A propos Steve Requin

Auteur, blogueur, illustrateur, philosophe amateur et concierge de profession.
Cet article a été publié dans Collège Artiztech. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s