Gang de malades



Et c’est ici que se termine cette traduction, pour cause de CD irrémédiablement corrompu.  Étant donné que les pages originales sont sans trames de gris, sans paroles et deux fois plus grandes que mon scanneur, ce serait trop de boulot pour une série qui s’interrompt brusquement à la page 72 anyway.

Advertisements

A propos Steve Requin

Auteur, blogueur, illustrateur, philosophe amateur et concierge de profession.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s